samedi 19 septembre 2009

Bas les masques - vente et achat

.
La semaine dernière, cher lecteur, nous vous avions annoncé la vente d'une de nos sociétés masquées avec une moins value d'une vingtaine de pourcent.

En réalité, il s'agissait d'une société cotée aux Pink Sheet : Alliance Semi Conducteur. La principale caractéristique de cette société était qu'elle cotait largement sous la valeur de son principal et presqu'unique actif : ses placements de trésorerie. Nous avions là la certitude que nous mettions nos précieuses économies dans une action représentant un rapport "potentiel de gain/risque" des plus optimal ...

Hélas, il se fait que ces placements de trésorerie consistaient, presqu'exclusivement en actions privilégiées Ambac. Des réductions de valeur pour 90 % de ce poste ont été actées lors des comptes annuels arrêtés le 31 mars 2009 (mais disponible depuis seulement le 15 septembre) et, selon des informations que nous a transmises un de nos fidèles abonnés, il semblerait que la valeur de ces actions ait été ramené à 0 au 30 juin de cette année. Bref, à l'heure actuelle, Alliance Semi Conducteur ne vaut plus ... que l'espoir d'une revalorisation des actions privilégiées Ambac qu'elle détient. La société ne répond donc absolument plus aux critères suffisants pour rester dans notre portefeuille et nous l'avons donc vendue sans aucun état d'âme.

Ce genre de mésaventure, nous la rencontrons très souvent dans notre chasse à la daubasse. Souvent, nous découvrons une société très sous évaluée et en apparence solvable mais, en grattant un peu, nous découvrons qu'il existe de gros risque de dillution par l'exercice de warrants ou stock option ou nous détectons la présence d'actions privilégiées ayant le droit de se payer "sur la bête" avant tous les actionnaires ordinaires. Bref, nous rejetons un plus grand nombre de daubasses à la mer par rapport à celles que nous ramenons dans notre épuisette. Malgré tout, il peut nous arriver de tomber dans l'un ou l'autre piège et c'est ce qui est arrivé avec Alliance Semi Conducteur, pour la première fois sur la soixantaine d'achats que nous avons effectués. Ceci nous conforte dans notre philosophie basée sur sur trois axes : grande diversification, grosse marge de sécurité dans le prix payé et bonne solvabilité des sociétés acquises.

Pour la remplacer, nous avons opté non pas pour une société cotant sous sa VANN (il est de plus en plus difficile d'en obtenir des fortement décotées) mais , tout comme pour Avalon, pour une société cotant sous sa VANE. Nous avons payé cette société américaine à 0,37 fois sa VANE, dispose d'un potentiel d'appréciation que nous estimons à 258 % et une solvabilité, correcte, de 73 %.

Evidemment, nos fidèles abonnés ont pu prendre connaissance du nom de cette société au moment de notre achat.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Le ratio net-net comprend-il aussi les deux valeurs VANE ou non?

merci

L'équipe des daubasses selon Benjamin Graham a dit…

Veuillez nous excuser cher lecteur mais nous ne comprenons pas très bien votre question.

Auriez-vous l'amabilité de la repréciser afin que nous nous fassions un plaisir de vous répondre ?

Richard a dit…

Bonsoir les Daubasses,

en lisant votre news, je me dis que ce serait bien si vous pouviez écrire une rubrique Genre "Les Pièges à éviter" avec notamment un exemple concret du risque lié à des actions privilégiées et warrants appliqué à une entreprise.

Richard

L'équipe des daubasses selon Benjamin Graham a dit…

Bonjour Richard,

Les grands esprits se rencontrent : un article de ce genre est dans le "pipe line" ...

Richard a dit…

YO

je vous propose un titre accrocheur : "Value TRAP", je crois qu'il est assez utilisé

Richard

Anonyme a dit…

Le ratio net-net que vous indiquez pour le portefeuille total comprendrait-il les 2 valeurs VANE ou non?

merci

Anonyme a dit…

Bonsoir les Daubasses,

Je me pose une question par rapport à votre portefeuille actuel.

Pourquoi conservez-vous des valeurs dont le ration net net à dépasser 1 (exemple : eOn communication)?
L'espérance de gain n'est-elle pas atteinte quand ce ration dépasse 1 ?

Merci pour votre réponse

Un fidèle lecteur et abonné (très content de l'être ^^)

L'équipe des daubasses selon Benjamin Graham a dit…

Bonjour Cher Abonné,

Si nous achetons bel et bien sous la valeur d'actif net net afin de nous ménager une marge de sécurité maximale, nous tentons le plus souvent de maximiser nos gains en conservant l'action tant que nous disposons de collatéraux tangibles à l'actif y compris l'actif non courant (ceci afin d'éviter un taux de rotation trop élevé et de limiter les frais de courtage).

L'équipe des daubasses selon Benjamin Graham a dit…

A notre lecteur anonyme,

Bonjour,

Non le ratio net net ne reprend que les sociétés "net net" soit les 37 premières du tableau.